05 62 26 75 13

Le 31 janvier 2019, un article de presse de France 3 Occitanie a fait état d’un audit externe réalisé fin 2018 par un expert indépendant dont les conclusions mettent en évidence de possibles « négligences de gestion » (sic). Il est notamment reproché à la CPAM 31, le non-respect des règles de passation de marchés publics et des dépenses somptuaires. Il est aussi reproché au président du Conseil d’Administration des dépenses injustifiées de frais de déplacement.

Au titre de la gouvernance paritaire, la CPME 31 siège au Conseil d’Administration avec d’autres organisations patronales et syndicales. A ce titre, notre organisation veillera scrupuleusement à l’intégrité et au rayonnement de la CPAM 31 par la confiance qu’elle accordera à ses agents et par une analyse circonstanciée de la situation.

La CPAM 31 collecte, via le régime général et les cotisations sociales, les fonds qui financent les dépenses de santé de tous. Aucune dépense ne saurait être envisagée dans un autre dessein que celui concourant à la bonne administration de cette institution, qui plus est, dans une période où des efforts inédits sont demandés à chacun et où la lutte contre la fraude et les abus contribuent à la pérennisation de ce service universel.

Sur la base de ces éléments, de même que nous marquerons une attention particulière au respect de la présomption d’innocence, de même, nous saurons agir avec intransigeance et responsabilité, dans le cas où certains faits décrits seraient avérés.

Samuel CETTE
Président CPME 31