COMMUNIQUE DE PRESSE  CPME

La revitalisation des centres-villes, une priorité pour la prochaine législature

Une commune sur deux n’a plus de commerce ;
Un commerce sur dix est fermé sur tout le territoire ;
Le taux de vacance commerciale est en augmentation dans près de 9 villes sur 10 (source : IGF-CGEDD « la revitalisation commerciale des centres-villes« , 2016)
15% de la population n’accède plus, dans des conditions normales à la consommation de proximité, pour cause d’éloignement des points d’achat des lieux d’habitation.
10 millions d’électeurs sont concernés par cette situation, avec un très fort sentiment d’abandon !
Voilà ce qui caractérise la fracture territoriale que certains ne veulent pas voir.
Il y a urgence à mettre en place une stratégie nationale de revitalisation de nos centres-villes.
Porte-parole de la communauté des professionnels du commerce de nos villes, mais aussi de l’artisanat, des professions libérales et des acteurs du domaine des services, la CPME souhaite que les candidats à la Présidence de la République s’emparent de ce sujet et s’engagent, lors de la prochaine législature, à mettre en place une délégation interministérielle chargée des politiques de revitalisation des centres-villes.
Cette question relève d’une priorité nationale. Demain il sera trop tard.

Pour Bernard Morvan, Président de la Fédération Nationale de l’Habillement (FNH) : « les 40 000 commerces de détail de l’habillement sont particulièrement touchés par cette fracture territoriale. La survie de la plupart d’entre eux passe par la revitalisation des centres-villes. »