Communiqué CPME

Les chiffres sur l’impact de la hausse du prix du carburant pour les artisans, les TPE et les PME

La CPME a lancé une enquête* sur les conséquences de la flambée des prix du carburant sur les entreprises.
Les résultats sont clairs.
87% des entreprises sont impactées, ce qui entraine une réduction des marges (66%), une dégradation de la trésorerie (58%) et contraint certaines (16%) à reporter des investissements.
Face à cette situation, 59% des entreprises ont pris des mesures. 35% ont réduit ou aménagé les déplacements, 24% ont augmenté leurs prix de vente tandis que 11% ont acquis des équipements plus autonomes.
Parallèlement, en toute logique, 89% des chefs d’entreprise attendent une ou plusieurs mesures des pouvoirs publics, au premier rang desquelles (46%) une réduction des taxes sur les produits énergétiques. Quant aux dispositifs envisagés un temps par le gouvernement, sans surprise, 96% des dirigeants refusent d’en assurer le financement.
A plus long terme, 68% des chefs d’entreprise déclarent avoir planifié une stratégie énergétique au cours des prochaines années, 51% d’entre eux souhaitant acquérir des équipements plus économes tandis que 28% sont résolus à faire jouer la concurrence entre les fournisseurs d’énergie.
Enfin, et cela mérite d’être souligné, seulement 16% des dirigeants estiment que leur entreprise pourra ne plus consommer de produits énergétiques à base de pétrole ou de gaz, à moyen-long terme.
Ces chiffres le démontrent il est impératif de stopper l’application des surtaxes mises en place en 2018, et prévues pour 2019, et d’examiner de manière apaisée les moyens de favoriser l’indispensable transition écologique en prenant en compte la réalité des territoires et du monde du travail.

* enquête menée auprès de 341 dirigeants d’entreprises, interrogés entre le 8 et le 15 novembre 2018. Les sondés avaient le choix entre plusieurs réponses selon les questions.

LIRE ICI L’ENQUETE DE LA CPME